Poème

8102010

Petite, mais si riche en son cœur

Cette île, que le Paradis envie,

Fût pour quelques temps notre demeure

Dans laquelle la vie nous a souri

Terre de couleurs, terre de mélanges

Tes moindres recoins sont précieux

Chaque merveille semble être créée par un ange

Pour offrir un feu d’artifice à nos yeux

Au travers des saveurs exquises,

Rhum, coco, piment et autres délices,

Le bruit calme et envoûtant de l’océan ressurgit

Mêlé à celui de la foule et des appels de la ville

Fleurs d’Ibiscus et de Tiaré

Enivrent nos corps et nos têtes

De leurs parfums si léger

Dans nos moments de rires et de fêtes

Le doux berceau de l’eau

Frôle de ses vagues notre peau

Et nous fait rencontrer en ses lieux

Un autre monde merveilleux

Ô chère île, comment

Par tant de joie et de beauté

Pourrait-on t’oublier par les ans

Et ne jamais te retrouver…?

 

 

 

 

 

 

 

 







Envie de voyage... |
Propositions Animiques |
irlande2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Fab en Asie
| retour au vietnam
| Mel et Mat au pays des kang...